• Pauline

Laureata summa cum laude



Voilà: j'y suis. Les traitements lourds sont finis! Et cela mérite bien un post complet. Cela mérite plus: un diplôme! Avec félicitations du jury, de la famille, des amis, et de moi! Rien que ça. Ce parcours de soin a commencé le 29 juin 2020, date du rendez-vous chez mon gynécologue, qui me prescrit une mammographie et une échographie. Puis tout s'enchaîne dans l'été qui suit: biopsies, résultats, examens, opération à programmer.


A la rentrée, les résultats de l'opération ne sont pas ceux attendus: un ganglion est atteint, malgré une tumeur petite (11mm) et peu agressive. Le génome n'est pas bon... Il faut donc organiser un traitement préventif de chimiothérapie. Puis Radiothérapie. Et nous voilà en jour J: fin de la radiothérapie.


Alors voici mon diplôme:


Bon je l'avoue, je me le suis décerné moi-même. Mais qui s'opposerait à cela?


Je trouve que les personnes qui ont dû affronter la maladie, cette maladie (je ne parle que de ce que je connais) devraient être valorisées dans la société. Ne pourrait-on pas mettre cela dans son CV, afin présenter un parcours différent, montrer une résistance, une force, une endurance?


Comme pendant toute ma scolarité, j'ai été une bonne élève, assidue, concentrée et appliquée. Un bon petit soldat. Et cela a porté ses fruits: je n'ai eu que très peu d'effets secondaires. Que ce soit lors des 4 premières chimiothérapies, ou des suivantes, ou enfin pendant la radiothérapie.


Cette fin de traitement tombe étonnamment le jour de mes 46 ans! Ce jour est donc à marquer d'une pierre blanche. C'est un beau cadeau d'anniversaire.


Et comme c'est mon anniversaire, je partage quelques photos que mon père m'a envoyées au fur et à mesure. C'est très divertissant.







43 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout

Kintsugi

Venise