• Pauline

Amazone!

Je connaissais certaines oeuvres de Prune Nourry


Mais j'ai découvert mon portrait! Carthasis... Je ressens chaque jour cette absence, même partielle, de mon sein gauche, bien que je ne ressente rien physiologiquement. Je vois chaque matin et chaque soir cette cicatrice. Les aiguilles sur la moitié du corps de la statue: c'est ce que je vis en ce moment. Un soin ciblé, que l'on ressent dans sa chair. Des aiguilles d'acupuncture, que je subis toutes les trois semaines. Subir... agir. Je ne cesse d'osciller entre ces deux verbes.


Des aiguilles de chimiothérapies, des aiguilles de prises de sang, des aiguilles de piqûres, des aiguilles de vaccins en début de traitement (en attendant l'aiguille contre la COVID...).


Aujourd'hui, pendant ma chimiothérapie, j'ai regardé le film de Prune Nourry Serendipity. J'ai aimé ce film croisant épreuve personnelle et poursuite d'un travail artistique intense et riche. Je le recommande:


Je me suis inscrite pour visiter l'exposition de l'artiste au Bon Marché à Paris en ce moment.



Il est très motivant de partager un combat, une guerre. Les guerres du XXIème siècle seront-elles en effet celles contre la maladie? Le vocabulaire est le même: "se battre", "combattre", etc. Le soir, je regarde la série Vikings: et là encore je suis interpelée par ces femmes vikings guerrières, interpelée par Lagertha!

Lagertha, lithographie par Morris Meredith Williams (1913)


Lagertha est une skjaldmö: une guerrière au bouclier. Prune a un arc et une flèche! Moi... j'ai ma patience, mes foulards et plein d'amour...



36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kintsugi

Venise